Par ce jeudi matin frisquet du 30 septembre 2021, ce sont 14 cyclotouristes de l’Etape Solognote qui prennent la route à 8h30, pour cette randonnée de la mémoire proposée par le CODEP45 dans le cadre des randonnées permanentes.

Jean Claude
Jean Claude après quelques frayeurs

Direction la Sologne quand survient un petit incident technique qui aurait pu causer une chute à notre ami Jean-Claude : impossible de déchausser les pédales automatiques au premier stop ! Heureusement il a eu le réflexe de prévenir les copains et il est finalement resté « droit dans les cales pieds » !

Les cyclos à la Ferté Saint Aubin

Nous arrivons rapidement à l’entrée de la Ferté Saint Aubin et mettons pied à terre au mémorial Bellefontaine qui rappelle les tragiques épisodes du maquis de résistance en Sologne, lors de la seconde guerre mondiale. 

Cette nécropole rend hommage aux lycéens parisiens, qui, cherchant à rejoindre le maquis du Centre, trouvent refuge à la ferme du By et au château de Cerfbois. Mais ils seront dénoncés par l’un des leurs et fusillés le 10 juin 1944 par la Gestapo, faisant 41 victimes, tous entre 18 et 20 ans. Un seul survivant dont le récit sera essentiel à la réalisation du film documentaire « Les lycéens, le traître et les nazis ».
Hommage également aux résistants du maquis de Lorris fuyant les troupes d’occupation ; arrêtés, interrogés puis fusillés dans le bois de Chevaux le 26 août 1944.

Changement de pédales pour Jean-Claude, nous poursuivons ensuite en direction de Marcilly-en-Villette, passons à proximité de la ferme du By et mettons pied à terre à la hauteur de la stèle présente au bord de la D7 avant Vienne en Val. Nous cheminons sur la paisible allée ensoleillée qui mène au funeste lieu des 12 fusillés de Cerfbois.

Puis nous sillonnons la campagne d’Ouvrouer et de Sigloy ; passons la Loire à Châteauneuf pour faire signer notre bulletin CODEP et rejoindre le lieu de pique nique. Nous aurons le bonheur de retrouver Colette, Sylvie et Paulette qui nous ont apporté plateau-repas, dessert et café.

Le soleil reste de la partie et nous reprenons la route du sud pour arriver à Jargeau. Là, nous nous arrêtons au collège, lieu d’un lourd chapitre d’Histoire.

L’internement des Tziganes : les gens du voyage se verront discriminés sous l’Occupation allemande. Déjà soumis au port du carnet anthropométrique dès 1912, ensuite « assignés à résidence », ils ne peuvent plus exercer leurs activités. Ils seront transférés vers une trentaine de camps gérés par le gouvernement de Vichy. Au camp de Jargeau, tziganes ou autres personnes jugées « indésirables » vivent des conditions de détention misérables pendant plusieurs années, beaucoup vont mourir de faim. Le camp ne fermera qu’en 1945.

Nous traversons Saint-Denis de l’Hôtel, passons par Mardié pour voir l’obus prussien de la guerre de 1870, fiché dans un mur de l’église ; puis nous cheminons le long du canal. C’est à Combleux qu’un autre cale-pied, celui de Maria, va se montrer farceur … encore une fois sans grave conséquence et la remise en selle sera rapide !

Avant de rejoindre la Source, nous nous dirigeons vers le centre ville d’Orléans pour y découvrir la poignante exposition du CERCIL, Centre d’Etude et de Recherche sur les Camps d’Internement dans le Loiret pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Les cyclos au CERCIL

L’exposition a pour but de transmettre la mémoire des juifs arrêtés en zone occupée et conduits dans les camps de Pithiviers et Beaune-La-Rolande, avant leur déportation. L’exposition met l’accent sur le sort des enfants.

Forcément, cette première randonnée de la mémoire aura bousculé notre point de vue de cyclotouriste qui sillonne en toute quiétude sa région, à travers campagne, bois et villages si paisibles aujourd’hui !

Merci Marie-Claude, solognote de naissance, pour nous avoir un moment guidé sur ce chemin de la mémoire.

Et encore quelques images :

Randonnée de la mémoire – codep 45 -1/4
Étiqueté avec :

Un avis sur « Randonnée de la mémoire – codep 45 -1/4 »

  • 5 octobre 2021 à 7 h 39 min
    Permalien

    Bravo très bien ce petit commentaire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.