Rendez-vous à Châteauneuf sur Loire

Ce jeudi matin du 21 avril 2022, ce sont 13 cyclotouristes de l’Etape Solognote qui se retrouvent à Châteauneuf sur Loire vers 8h15, pour une seconde randonnée de la mémoire proposée par le CODEP45 dans le cadre des randonnées permanentes ; ensemble nous prenons la direction de Combreux et de l’étang de la vallée (Un premier cyclo avait pris la route aux aurores pour cause de rendez-vous).

Au départ à Châteauneuf
Au départ à Châteauneuf

Collège de Beaune La Rolande

Une petite pause café en route et, deux heures plus tard, nous arrivons au collège agricole de Beaune La Rolande.

Rôle des camps du Loiret
Rôle des camps du Loiret

A cet endroit se trouvait en 1939 un camp contrôlé par les allemands, ce camp d’internement était d’abord destiné à la détention des réfugiés et prisonniers de guerre français suite à  la défaite du 18 juin 1940 ; comme au camp de Jargeau et Pithiviers … les conditions de détention étaient épouvantables. Les prisonniers furent ensuite transportés, pour la plupart par trains, vers les camps de prisonniers en Allemagne. 

˜˜˜

Entre 1941 et 1943, les camps de Beaune La Rolande et Pithiviers seront des camps de transit pour les Juifs arrêtés par le gouvernement de Vichy, avant d’être transférés vers Auschwitz ou Drancy. Une stèle rappelle le rôle dans la déportation, de ces 2 camps du Loiret, avec l’internement de plus de 16 000 juifs dont près de 4 500 enfants.

˜˜˜

A la mémoire des juifs du camp de Beaune La Rolande
A la mémoire du camp de Beaune La R.
Combien de convois de déportés ...
Combien de convois de déportés …

 

 

 

 

 

 

 

˜˜˜

Aujourd’hui sur l’emplacement se trouve un imposant monument à la mémoire de tous ceux qui furent internés au camp de Beaune la Rolande. Il est inscrit : « Que cette pierre témoigne de la souffrance des hommes ». Un peu plus loin, 3 panneaux répertorient les familles et les enfants partis de la gare de Beaune La Rolande, par convois, vers les camps  d’extermination.

Moment de recueillement
Moment de recueillement

Un moment particulier pour nous recueillir et penser à ceux qui aspirent, aujourd’hui encore, seulement à la paix ! Nous n’oublions pas mais le vélo est un bon moyen pour nous vider l’esprit. Nez au vent, nous nous sentons plus léger en pédalant… direction la ville des roses, Bellegarde.

Pique-nique à Bellegarde

Plaque commémorative
Plaque commémorative à l’école de Bellegarde

Un détour par l’école primaire sur la D744, nous rappelle qu’ici un enfant de 8 ans a été emmené par la Gestapo ; en fait les 5 enfants de la famille Zamor ont été arrêtés et déportés avec leur mère (source Le-memorial-des-enfants-juifs-deportes-de-france-par-serge-klarsfeld, page 154).

 

Dans le magnifique site du château de Bellegarde, entre douves et roseraie, nous attendent des bancs et nous apprécions de pique-niquer dans la quiétude et sous un ciel bleu.

Abbaye de Fleury et  Saint Benoît

Le chemin du retour nous conduit par Saint-Benoit-sur-Loire. Ce sera l’occasion d’admirer l’abbaye de Saint Benoît (appelée abbaye de Fleury jusqu’en 655).

A l'abbaye Saint Benoît
A l’abbaye Saint Benoît

Un petit coup d’oeil au porche et au tympan de la porte de l’abbatiale, avant de rejoindre Châteauneuf-sur-Loire où se termine notre second circuit culturel des randonnées de la mémoire.

 

Anecdote à propos de l’abbaye – Source https://divinebox.fr/abbaye-fleury/ :

“L’abbaye de Fleury a abrité un certain Max Jacob en ses murs avant le retour en 1944 de la vie monastique. Ecrivain du XXe et XXIe siècle et ami d’Apollinaire, Cocteau ou encore Poulenc, il se fit baptiser en 1915 après s’être converti, avec comme parrain un certain … Pablo Picasso ! Ça vous dit quelque chose ? Max Jacob resta plus de 15 ans à l’abbaye de Fleury, écrivant beaucoup, avant d’être déporté au camp de Drancy où il mourut en 1944.”

Souvenirs de notre randonnée de la mémoire par Beaune La Rolande :

Randonnée de la mémoire par Beaune La Rolande – codep45 – 2/4

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.