La nuit à l’Auberge de jeunesse s’est pas trop mal passée, un petit couac pour le dîner que nous n’avons pas pu prendre sur place.

Nous avons repris la route dans le brouillard, sur les hauteurs de Passau, mais une fois au niveau du Danube tout est rentré dans l’ordre.

L’étape du jour comptait 146 km. Il a fallu rouler aussi bien sur des routes goudronnées qu’en tout chemin. Les pneumatiques ont tenu bon.

Nous avons retrouvé les champs cultivés maïs et betteraves au lieu de vignes. Le soir repas dans une pizzeria, car  l’Auberge de jeunesse ne servait pas de repas. La chambre, ce soir, est composée de huit lits, je vous laisse imaginer le concours de ronflement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *